Echos des cours et tribunaux.

Pas de libération conditionnelle pour les 2 braqueurs  de Boulkassoumbougou.

Echos des cours et tribunaux.

Mamadou Konaté  et Cheick Oumar Konaré se sont rendu coupables de vols à mains armées dans la nuit du 14 mars 2019 à Boulkassoumbougou.  Les  malfrats ont attaqué  une boutique armés de pistolets automatiques tous les deux où ils se sont emparés d’une importante somme d’argent et des marchandises. Dans la même foulée ils ont fouillé et dépossédé de leurs biens  les clients et les autres personnes présentes devant la boutique. Ils ont emporté argent et téléphones.

 Après le braquage de la boutique les 2 compères ont barré la route et forcer un motocycliste à leur donner  sa moto.  Arrêté sur le lieu du braquage du motocycliste ils ont été amenés devant le tribunal de la CI pour répondre de leurs crimes. En attendant leur jugement mis en délibéré à une date ultérieure les 2 jeunes hommes Mamadou Konaté 20 ans et Cheick Oumar Konaré19 ans ont demandé la libération conditionnelle.

Un agent s’empare  d’une valise d’or à l’aéroport de Bamako Senou.

Au regard des actes qu’ils ont commis le juge les a maintenu en prison jusqu’à leur  comparution.

Yaya Kamaté agent à l’aéroport international Modibo KEITA de Bamako Senou s’est rendu coupable d’un vol particulièrement audacieux.

M Kamaté en charge avec ses collègues des bagages des passagers à bord des différents avions  à destination ou en partance de Bamako sans oublier ceux qui y transitent.   

Travaillant sur un vol en provenance de Dubaï l’agent indélicat s’est emparé de la valise d’une passagère ivoirienne Mme Mariam TOURE en transit pour Abidjan et a tenté de la sortir du hall d’arrivée. Les fonctionnaires en charge de la vidéo-surveillance intrigués de voir une valise en transit sortir de l’aérogare se sont précipités sur M Kamaté pour l’arrêter et voir ce qu’il voulait faire de l’objet soustrait.

Après la fouille de la valise les agents de la vidéo-surveillance ont découvert qu’elle contenait des bijoux en or que la passagère devait vendre dans son pays. On ignore si c’est un complice en charge du scanner qui  vérifie le contenu des bagages qui l’a signalé ou si le vol est le fruit d’un pur hasard.

En tous les cas la coïncidence est troublante, comment le voleur a-t-il repéré la valise remplie d’or parmi des dizaines d’autres ?

On pourrait toujours parler du hasard mais cela convaincra très peu de gens, on serait plutôt tenté de croire en l’existence d’un réseau.    

Conduit au tribunal de la CVI l’agent malhonnête a demandé sans succès la liberté conditionnelle il attendra la passagère qui a continué sa route sur la Côte d’Ivoire.

La valise remplie de bijoux en or quant à elle a été placée sous scellé au greffe.

Vol de moto à Dinguera.

Le vol de moto surtout les « Jakarta » est devenu une pratique courante.  Le trio Moctar Coulibaly, Sékou Traoré et Ablaye Keïta tous habitant à Dianeguela ont été interpellés et placés sous mandat de dépôt pour vol motos « Jakarta ».

Les 2 premiers volaient des motos qu’ils  vendaient à Abdoulaye Keïta réparateur de moto devant l’école publique de Dianeguela. Les 2 voleurs et leur ont été condamnés chacun à 2 ans de prison pour vol en association.

Le plaignant lui a choisi prudemment de rester dans l’anonymat par crainte de représailles,  la vengeance de certaines personnes pouvant être terrible. 

Aucun commentaire pour le moment

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.